1957

Naissance à Bruxelles, le 29 mai à quatre heures du matin.

 

1961

Naissance de mon frère Stéphane. Grand complice de mon enfance.

Je suis néanmoins un peu jaloux, ma mère ayant la mauvaise idée de m' inscrire dans une école maternelle où je ne reste pas plus d'une matinée, terrifié par une bonne sœur avec cornette et regard assassin.

 

1963

Traumatisme profond. Je suis obligé de suivre l'enseignement primaire puis secondaire à l'Athénée Robert Catteau à Bruxelles. 

Bien qu'ayant de beaux souvenirs d'instituteurs en cache poussière gris qui pratiquaient l'aquarelle et me donnèrent le goût de la lecture, je ressens aujourd'hui encore un dégoût face à la discipline de cet univers exclusivement masculin, raciste, prétentieux, sadique parfois et formateur des élites qui firent les universitaires puis les dirigeants politiques ou les ingénieurs déshumanisés qui conduisent les multinationales d'aujourd'hui.

 

1973

Grande année où je rentre à l'Académie des Beaux Arts de Bruxelles, dans une section nouvellement créée appelée "humanités artistiques". J'y passe trois années fort joyeuses qui contrastent avec l'enseignement que j'ai subi précédemment et où je dessinais en cachette, ayant dissimulé une planche à dessin, du papier et de l'encre de chine dans le fond de la classe.

Désormais, je dessine au grand jour et même la nuit: dans les ateliers et dans les cafés (nombreux au centre de Bruxelles).

 

1976-1979

Trois années passées à étudier le graphisme à Saint Luc, à tenter sans jamais y arriver correctement de fabriquer et de fumer un joint et de vivre la nuit en photographiant les copines avec un polaroïd en écoutant Bowie, Roxy Music et plus discrètement, de l'opéra et Dick Annegarn.

 

1980

Mariage avec Colette Hellings, rencontrée à la fin de mes études. Nous vivons dans un petit appartement transformé en zoo, en compagnie d'un cochon d'Inde, de poissons rouges, de tortues, de perruches, de perroquets, d'oiseaux des îles et d'un lapin. 

Je travaille dans différents secteurs de la communication: agences de pub (quelle horreur !), la Communauté Européenne (quel délire !), me spécialise dans le packaging pour créer surtout des boîtes de chocolat (quel stress !), calligraphie les trois premiers albums de Blake et Mortimer créés par Edgar Pierre Jacobs (ce dont je suis encore fier et qui m'a permis de rencontrer le Maître qui était un sacré perfectionniste !).

 

1982

Achat d'une grande maison bruxelloise et naissance d'un premier fils, Renaud. La maison est trop grande mais le fils est formidable.

Publication de mon premier album pour la jeunesse, aux éditions Casterman.

 

1985

Naissance de Lionel, second et formidable fils.

La production d'albums pour la jeunesse dont les textes sont le plus souvent écrits par Colette, devient intense. Je travaille aussi pour la presse en Belgique et en France. Peu à peu, je me consacre exclusivement à l'édition pour la jeunesse.

Les livres sont traduits et publiés aux Etats-Unis, au Brésil, en Corée, en Israël, en Autriche, au Danemark, en Allemagne, en Finlande…

 

1988

Vente de la maison de Bruxelles et installation à la campagne, dans une bâtisse du dix huitième siècle, que nous occuperons pendant deux ans.

Potager, travail de la terre, bottes en caoutchouc et ampoules douloureuses aux mains… Illustration quotidienne de jeux, histoires et couvertures pour la presse enfantine.

Sollicité par Pierre Sterckx, j'enseigne l'illustration à l'Ecole de Recherche Graphique (Erg-Bruxelles).

 

1990

Construction d'une maison avec un grand jardin où je commence une collection de rosiers anciens. A la même époque, je réalise des albums documentaires sur la nature.

 

1991

Naissance d'Eglantine, ma fille formidable.

Je travaille presque exclusivement avec Pastel, à l'Ecole des Loisirs.

La vie de couple se déglingue. Réflexions, crises et travail psychanalytiques. Début de mon analyse et de la lecture de certains philosophes.

 

1998

Séparation progressive du couple. 

Je voyage à New York.

 

1999

Divorce.

Je suis nommé pour trois ans au CNL, Centre National du Livre, à Paris au sein d'une commission qui détermine l'octroi des bourses pour les auteurs. Je découvre comment l'Etat Français soutient le secteur de l'édition et me demande naïvement pourquoi les institutions belges n'en font pas autant.

 

2000

Vente de la maison campagnarde et réinstallation à Bruxelles, dans un appartement situé au dessus d'une bibliothèque.

Nombreux séjours en France, à Avignon principalement.

Voyage à Cuba.

 

2001

Directeur artistique aux éditions Alice jeunesse à Bruxelles. 

Passant de "l'autre côté de la barrière", je découvre les mécanismes quelque peu grippés de l'édition, la difficulté de résister aux lois de la rentabilité immédiate et le comportement curieux de certains auteurs qui considèrent l'éditeur comme un ennemi. Travail fatiguant qui me force à repenser ce parcours que je clôturerai fin 2003 pour me recentrer sur mes propres créations.

 

2002

Rencontre Marie Vander Meulen qui devient ma compagne.

Evolution de mon travail: j'écris davantage.

La mort de ma mère au mois de décembre, me fait comprendre l'urgence de bien vivre et de ne pas trop m'encombrer de médiocrité.

 

2003-2004

Voyages en France et en Italie.

Rencontre le dessinateur, éditeur de livres rares, graveur, typographe et imprimeur, Alain Regnier. Création d'un premier livre "A la Vie" que je considère comme une étape très importante dans ce chemin où je cherche à créer de plus en plus librement.

Je commence la rédaction d'un roman "Dimanches en famille".

En 2004, je crée à Passa Porta (centre des littératures à Bruxelles), l'Atelier d'Illustration pour avoir le plaisir de rencontrer des passionnés de l'illustration en dehors des structures scolaires.

 

2005

Voyage aventureux au Pérou. Découverte de la magnificence du pays et de sa violence. Sans doute le plus grand choc face à la belle résistance que les humains sont capables de générer, simplement pour survivre.

 

2006-2007

Voyage au Canada.

Publication de mon premier recueil de nouvelles "Personnages" aux éditions Luce Wilquin. En même temps, sort un roman pour la jeunesse "Mémoires d'un ours en peluche" aux éditions Alice. Mon plaisir de raconter des histoires semble me pousser de plus en plus vers l'écriture.

Plusieurs nouvelles sont publiées dans des revues littéraires.

 

2008

Le 17 février 2008 à 11h51, naît ma formidable fille Luna. Cadeau incroyable que me fait la vie et surtout Marie, ma compagne.

Jouant de la clarinette discrètement depuis une douzaine d'années, je me lance dans une aventure musicale avec de vrais amis. Nous formons l'Hospice Blues Band qui donne des concerts depuis 2009.

 

2009

Publication de mon second recueil de nouvelles "Monstres" aux éditions Luce Wilquin.

 

2010

Préparation d'un nouveau changement de vie: la construction d'une maison bio-climatique à Malèves Sainte Marie (Brabant Wallon en Belgique).

L'écriture, le dessin et la musique me permettent de nouvelles complicités (des lectures musicales notamment...). Un troisième recueil de nouvelles est en préparation.

 

2014

Quatre ans ont passé : la maison à Malèves Sainte Marie est construite. Une nouvelle vie, de nouveaux livres, notamment les recueils de nouvelles publiés chez Murmure des Soirs, des musiques nouvelles et la Droguerie Poétique qui prend de l'importance... La grande aventure de Bleu de Toi, mon premier "livre applicatif" est en cours et d'autres complicités se sont construites.

 

(A suivre !)

 

Pour résumer:

Né le 29 mai 1957 à Bruxelles. A quitté la ville, y est revenu et en est reparti.
Auteur et illustrateur de plus de quatre-vingts albums pour la jeunesse, nouvelliste pour les adultes, clarinettiste, créateur de la Grande Droguerie Poétique (magasin imaginaire en expansion permanente), il est avant tout un raconteur d'histoires qui voyage du dessin vers les mots, des mots à la musique, de la musique aux spectacles, des spectacles aux rencontres, des rencontres aux livres... afin de se sentir vivant et de partager ce bonheur là.